Loptr

Pourquoi j’ai quitté certains groupes Facebook « spirituels »…

28/10/2016 10 Comments

… et pourquoi je pense que certains devraient en faire de même.

Avant de lire cet article, sachez que ce que je vais dire ici ne résume évidemment ni les groupes Facebook, ni les personnes qui en font partie. Je ne cite et vise personne en particulier car j’ai mixé plusieurs situations entre elles pour illustrer mon propos, ne souhaitant pas que cet article tourne au règlement de compte. Je supprimerais tout commentaire qui sera posté dans le but de cracher sur quelqu’un ou sur un groupe, mon site n’est pas un support pour exprimer votre animosité les uns envers les autres.

A mes débuts sur YouTube et quand je préparait mon premier site, je me suis enfin décidée à sortir mon museau de sorcière cartomancienne hors de ma grotte pour essayer de voir ce que ça faisait de partager ce genre de passion et de mode de vie. Bien décidée à sortir de ma « zone de confort » me voici qui demande à être ajoutée à beaucoup de groupes Facebook avec mon profil privé.

Certaines choses m’ont plu, d’autres beaucoup moins… voici une petite liste de ce qui ne va pas dans les groupes Facebook de types « spirituels » qui expliquent pourquoi j’en suis revenue, et pourquoi vous feriez parfois mieux de vous en éloigner.

Je n’y ai pas trouvé ce que je cherchais.

Je ne compte plus le nombre de groupes dont je me suis désinscrite à cause même du contenu du groupe.

Quand on arrive sur un groupe de type « entraide médiumnité » ou quelque chose du genre, vous vous attendez bien a voir des médiums qui s’entraident non ? Non ? Bon… moi oui. Donc le nombre de groupes avec des intitulés de ce genre qui en fait étaient des groupes ou un(e) seul(e) médium aidait d’autres gens et ne souhaitait absolument aucune présence d’une autre personne puisque ce groupe servait à lui faire de la pub, m’ont légèrement fait perdre du temps dans mes recherches de groupes intéressants.

Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. J’ai aussi vu des groupes de types « païens », les guillemets sont là pour une bonne raison, être en fait des groupes plutôt extrêmes à tendance bien racistes. « Youhouuuuu, les pseudo nordisants de « vraie race blanche » vous m’entendez ? »

Sans parler des groupes païens ou sorciers ou tout était remplis de « wicca » et magie blanche… pour le bien des gens qui tombent sur votre groupe, par pitié, donnez lui un titre qui en reflète le contenu !

Il faut plaire à ceux qui dirigent

 Non, non, je ne rigole pas.  

Ceci n’est certes pas valable partout, heureusement, sinon j’aurais totalement déserté les réseaux sociaux, moi qui déteste suivre un avis « parce que c’est comme ça ».

Je me souviendrais toujours d’un événement d’apparence tout bête, mais qui m’a fait un peu comprendre comment le monde du partage Facebook fonctionnait.

Je faisait partie d’un groupe Facebook « spirituel » plutôt sympathique, un peu trop axé anges et lumière pour moi, mais il y avait un bon partage. J’ai passé un bon bout de temps dessus, sans pour autant être très bavarde, et j’aidais comme je pouvais et selon ce qui m’intéressait.

Un jour, il y a eu un nouveau statut qui a fait pas mal de bruit… ou une jeune demoiselle demandait les précautions a prendre pour pratiquer la oui-ja de la manière la plus sûre… et là c’est le drame.

Arrive une horde de membre, qui lui dit que la oui-ja c’est super dangereux, qu’elle attirera tout les démons de l’enfer, que la tante de la cousine d’un membre s’est faite posséder avec ça, que c’est le pire truc du monde… j’en passe et des meilleures. Personne pour répondre a la demoiselle, mais une horde d’hystériques venues (oui, c’était majoritairement des femmes) juste pour lui dire de ne pas y toucher et de revenir vers la lumière.

Parfois je suis un peu d’humeur héroïque, j’aime aller filer un coup de main a des gens au hasard, chose qui m’attire très régulièrement des ennuis… Mais bon, on ne se refait pas !

J’ai donc décidé de leur rappeler que les autres pratiques qu’elles adorent ne sont pas moins dangereuses que la oui-ja, que tout est question de protections et de technique et j’ai donné ses réponses à la demoiselle.

Deux secondes après, je vois un commentaire sous le mien, d’une personne qui avait déjà commenté, pas d’accord avec moi visiblement, qui me répond d’un expéditif « mdr… ». Puis j’ai été bannie du groupe.

Sans être prévenue. Sans message explicatif. Rien. Nada. Même pas une minute après mon message.

Je n’avais juste pas plu à une personne qui avait de l’influence, et j’avais une autre opinion que la leur, je n’avais plus qu’à dégager.

Ce genre d’expérience, ça refroidit. Surtout quand on a pas envie de laisser des informations erronées juste parce que « c’est comme ça que l’on pense ici ».

A l’inverse, j’ai déjà vu des personnes ouvertement en insulter d’autres sans que l’administrateur/chef du groupe Facebook ne bouge d’un poil, pourquoi ? Parce que les insultes étaient pour quelqu’un que cette personne n’appréciait pas non plus, tandis que la personne insultante était rentrée « dans les rangs » et se faisait mousser auprès du groupe en question.

Ceci nous amène à un autre point…

epiceriedublog-notime-drama

Les gué-guerres d’égo et de « groupes »

Le sujet qui fâche et qui ne me fera pas que des amis, mais tant pis. Le plus gros soucis avec les groupes Facebook qui servent à partager sur des sujets précis, surtout quand ils servent à partager son propre contenu avec les autres, ce sont justement les autres.

Internet, avec un grand « I » regorge de personnalités, de groupes plus ou moins définis. Quand certains trouveront ça cool de faire partie d’un groupe de pratiquants ou d’avoir reçu un message de truc muche qui est vraiment-trop-bien-trop-gentil-trop-meilleur-que-toi, moi j’ai tendance à faire ma tambouille dans mon coin.

Sauf que parfois, les gens empiètent sur les autres plus ou moins volontairement.

Et là, ça tourne au vinaigre… Machin a dit que Truc n’a pas totalement raison ? Machin va donc se faire un plaisir de lui répondre gentiment que Truc ne raconte que de la m*rde dans tout ses articles et ses vidéos, et qu’il est mal placé pour parler. Truc ramènera Chose et Bidule qui viendront défendre son honneur sur le statut Facebook en question, quand un autre personnage lambda en profitera pour cracher toute la haine envers Machin qu’il cache visiblement depuis des mois, voire des années !

Ça vous rappelle quelque chose ? Malheureusement, moi aussi.

Et vous, pauvre péquin sur le groupe, qui avez la (très) mauvaise idée de dire que les gens pourraient juste arrêter de nourrir le pugilat, vous vous retrouvez pris entre deux feux avec les admirateurs de Truc qui pensent que vous êtes de toute façon trop méchants et que Machin vous a payé, et la fan-base de Machin qui vous dit qu’il dit ce qu’il veut parce que de toute façon « t’es qui de mieux que nous pour donner des leçons ? ». Oui c’est du vécu, et même du re-vécu, mais non je ne regrette rien, je déteste me taire ou me faire marcher dessus « pour le principe ».

Ou encore, ce que fait la majeure partie des gens fatigués, vous vous taisez gentiment parce que les pseudo débats ou on va perdre du temps, de la fierté et un peu de neurones vous avez déjà donné ou vous n’en avez jamais voulu. Et vous lisez votre fil d’actualité avec un air désespéré, en vous demandant si finalement c’était une si bonne idée de venir ici.

 Non. Si vous voulez vraiment savoir, ça ne l’était pas du tout. 

Pire, vous pouvez perdre de l’e-réputation, si chère a certaines têtes d’affiches d’internet, juste parce que vous n’avez pas pris parti. Ça donne envie, hein ?

Que vous disiez quelque chose ou non, vous serez inclus dans les problèmes du groupe parce que ce genre de choses peu glorieuses déteint sur tout le monde.

Et le problème c’est que ces « têtes d’affiches » et autres personnes lambda qui ont décidé de se faire mousser dans les milieux spirituels sont dans beaucoup (trop) de groupes et dans tout les milieux : paganisme, médiumnité, ésotérisme… difficile de les éviter.

Le côté fast food

Les groupes Facebook, pour peu qu’ils aient un certain nombre de membres, deviennent vite le libre service « magique » d’internet.

Demandes improbables et autres personnes qui veulent tout tout de suite et sans faire de recherches… la tentation est grande pour les plus altruistes d’entre nous de vouloir aider tout le monde. Sauf que voilà, comme la majeure partie des gens ne voudront pas s’investir et n’auront aucun scrupule a ne faire aucune recherche par eux mêmes, vous aurez vite l’impression de parler dans le vide.

Le côté « Fast Magic » a eu raison de mon implication a beaucoup d’endroits… Facebook étant le meilleur endroit pour étaler sa vie privée et penser que tout le monde est la pour répondre aux questions plus ou moins existentielles qu’on se pose. Et parfois ça peut aller loin… injures si on ne réponds pas à la demande précise de la personne en face (oui, je me suis déjà faite insulter par une hystérique, pas sur Facebook mais c’était vraiment dans les mêmes conditions)

Récapitulons : égos surdimentionnés, groupes parfois brouillons, publicité pour soi même, besoin de suivre le mouvement pour plaire et personnes qui se croient tout permis… Mais pourquoi autant de gens viennent sur ce genre de groupe ?

Parce que sur le coup, c’est plutôt sympathique. On va rencontrer du monde, partager des expériences, poser des questions, demander ce que les gens ont pensé de votre dernier article ou votre dernière vidéo, tout ça c’est le bon côté des groupes Facebook. Mais pour moi, beaucoup de choses me pompent beaucoup trop d’énergie pour que ce soit une bonne idée de rester sur ce type de groupes.

Cependant comme je l’ai marqué dans le titre, j’ai quitté « certains » groupes Facebook spirituels, pas tous. Quand je trouve certains trop remplis, trop clichés, mal fréquentés, d’autres me font du bien ; ce sont rarement les plus connus du grand public mais tant pis, au moins je n’ai pas mal au cœur en me connectant sur Facebook, me demandant si une discussion a encore tourné au pugilat pendant que j’avais le dos tourné ou si quelqu’un a encore eu le malheur de se faire lyncher publiquement.

 Et je pense que vous aussi, vous devriez faire de même.  

Ne vous forcez plus a rester sur des groupes parce qu’ils sont connus si vous n’en acceptez pas la ligne directrice ou le comportement des membres, même si vous voulez faire connaître votre blog ou chaîne c’est une mauvaise idée selon moi : vous risquez plus de vous dégoûter et d’avoir peur de partager votre petit bout de web avec les autres. Et ce conseil est valable même pour ceux qui ne veulent pas partager mais voir : que voulez vous voir, des articles sympas ou des « clashs » dignes des meilleures émissions de télé réalité ? Mieux vaux partir des endroits qui ne vous correspondent pas et vous concentrer sur les petits coins cachés de Facebook, ou sur ceux que vous préférez. Peut être que vous aurez moins de réponses à vos questions, mais la tranquillité, tout comme la qualité a un petit prix.

Par ailleurs, vous pouvez aussi demander à « certains » de partir pour vous laisser respirer mais dans ce genre de cas, je ne garantis pas qu’on vous laisse en paix. 🙂

Et vous, quels sont vos groupes préférés, ceux sur lesquels vous avez trouvé votre petit coin de tranquillité ?

Crédits photos : Gratisography & Cliché Mignon.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Loptr

Gwën/Loptr, 19 ans, j’aime écrire pour écrire et tout ce qui est magique !
Mes passions premières étant le tarot et l’occulte, j’aime aussi partager avec vous mes idées sur le paganisme, la divination en général et sur mes lectures.

10 Comments

  1. Répondre

    Siù

    04/11/2016

    Ton article est très intéressant et plein de bon sens.
    D’ailleurs, je me retrouve beaucoup dans tes propos/ton expérience : j’ai quitté beaucoup de groupes (tout étant relatif puisque je n’ai jamais appartenu à beaucoup de groupes 😛 ), et je suis souvent un fantôme dans ceux auxquels j’appartiens encore justement à cause des drames à répétition. S’impliquer dans un groupe, c’est comme tu le dis, prendre le risque de se trouver au milieu d’une situation qui ne nous concerne pas, dont on ne veut pas et pour laquelle on n’a pas le temps.

    Cela dit, ne pas appartenir à certains groupes, en quitter d’autres ou ne pas être très actif dessus ne protège pas du drama entièrement (par exemple, j’ai reçu récemment plusieurs mails me disant que j’étais snob parce que je n’étais pas/plus dans tel groupe… sans commentaire), mais au moins, on n’est pas en première ligne et c’est franchement plus relaxant.

    « Ça vous rappelle quelque chose ? Malheureusement, moi aussi. »
    De même et franchement, à la longue c’est pesant 🙁

    Bref, pour finir sur une note plus joyeuse, j’aime beaucoup ton contenu 😀

    • Répondre

      Gwëndoline

      04/11/2016

      Merci !

      Sympa les mails. x)
      J’ai eu de la chance, n’ayant pas encore une grande « popularité » (j’avais un autre mot en tête mais je ne le retrouve pas) je suis pour l’instant éloignée des attaques personnelles ou de ce type de mails qui me demandent des comptes…
      Je te rejoins sur le fait qu’au moins quand on y est plus, on a déjà un peu plus de distance avec les ennuis, ça évite de tout se prendre en pleine face en ouvrant Facebook. ^^’

      Heureusement qu’au bout d’un moment on commence à savoir où aller ou a qui parler pour éviter les ennuis. 🙂

      Et… merci encore ! :3

  2. Répondre

    LeRenardTristana

    04/11/2016

    Merci d’avoir écrit cet article, ça met vraiment en lumière ce que je ressens et ce pourquoi je me déconnecte très souvent du fil d’actu facebook… Le pire c’est que c’est comme ça dans tous les domaines de la spiritualité et de l’ésotérisme, même dans les groupes soi disant plus « sérieux »… Je ne vois que du dogmatisme partout, de la censure et aucune remise en question, aucune discussion possible. J’ai l’impression que c’était bien mieux du temps des forum (hé oui je suis nostalgique…) où il y avait des discussions beaucoup plus approfondies et respectueuses.
    Bref… C’est un peu déprimant et je ne sais plus trop vers quoi me tourner, où trouver ma place personnellement :/ J’ai l’impression que l’âge d’or des forum est révolu, très peu sont actifs… Bon heureusement y’a quand même certains groupes fb qui sortent du lot.

    • Répondre

      Gwëndoline

      04/11/2016

      Je suis aussi une grande nostalgique des forums, contente de voir que je ne suis pas la seule a avoir du mal à me faire au nouveau système de partage en groupe (Facebook). J’aimais bien le côté plus intimiste, la remise en question qu’il pouvait y avoir et le fait qu’au bout d’un moment on finissait par connaitre tout le monde (je faisais des débats sans fin avec les mêmes personnes à intervalles régulières :p). Avec Facebook j’ai l’impression d’être plus souvent prise pour quelqu’un qui débute, souvent par ceux qui ont au final beaucoup de blabla mais peu d’expérience, et qu’en plus personne n’a envie de se remettre en question.
      Peut être que c’est dû au fait qu’on est tous ajoutés aux groupes avec nos profils personnels, même si ils sont parfois créés juste pour ça, il y a peut être un côté « attaque personnelles » qui n’auraient pas été ressenties comme ça dans un endroit neutre comme un forum et avec des pseudos, et que ça empêche certains de penser à remettre en questions leurs idées/pratiques/Etc.

      M’enfin, oui heureusement que tout les groupes ne sont pas comme je l’ai dit dans l’article. ^^
      (Sinon je me serais exilée au Pérou depuis longtemps !)

      Ne t’en fais pas, tu vas bien finir par trouver un moyen de partager comme tu le souhaite, je suis sûre que d’une manière où d’une autre ta place va se trouver toute seule ! 🙂

  3. Répondre

    Svava

    04/11/2016

    Bonjour Gwëndoline,

    Voilà un article qui fait bien plaisir à lire, loin du bien pensant et plein de bon sens. Evidemment, je partage la même pensée, et maheureusement, constat que toi. Bon, je suis un peu plus âgée, et cela fait bien une quinzaine d’années que j’ai déserté les fora et groupes « spirituelo-fluffy », la niaiserie ambiante et la mauvaise fois des détracteurs ayant eu raison de ma patience.

    Mais tout de même, qu’est ce que ces fantoches prompts à faire la leçon (qui ne repose sur rien de plus concret que leurs superstitions et croyances new-age) ont pu me faire rire lorsque, en cachette, ils venaient me quémander des services… avant de me « bannir » et tenter de salir ma réputation suite à mon refus de m’agenouiller gentillement devant leurs caprices! D’ailleurs, si certains me lisent, je les remercie pour cette publicité providentielle 😉

    Au plaisir de te lire à nouveau!

    Svava

    • Répondre

      Gwëndoline

      04/11/2016

      Bonjour et merci ! ^^

      Visiblement on est plusieurs, d’une manière ou d’une autre, a avoir ce type de vécu. :/
      C’est dommage que les « groupes » et « communautés » ésotériques se fassent autant polluer par ce genre d’évènements et de personnes.

      J’ai aussi remarqué que ceux qui en font le plus pour être sympathiques ont tendance à être les plus virulents une fois que leurs victimes ont le dos tournée… C’est désolant dans un (des !) milieu qui nécessite du recul et un minimum de travail sur soi.
      M’enfin, on ne refera pas le monde, pas ici en tout cas. ^^

      Merci de ton commentaire, et bonne continuation ! 🙂

  4. Répondre

    Loli

    04/11/2016

    Bonjour tres bon article ! Quels sont les bons groupes que tu conseillerais au final ? Moi c est pour faire evoluer mes connaissznces et partager sereinement. Je me suis mise a facebook juste dans ce but car je n aime pas les reseaux sociaux justemrnt pour ce cote que tu decris tres bien. Contente de t avoir decouverte et maintenant de te suivre !! A+

    • Répondre

      Gwëndoline

      04/11/2016

      Merci ! 🙂

      Si je devais te donner un conseil, c’est de tester plusieurs groupes différents qui te tentent ou sur des sujets qui t’intéressent. Tu verras vite ceux qui te plaisent et correspondent à tes attentes et ceux qui au contraire ne t’apportent rien.
      Certains groupes que j’ai quittés étaient assez populaires, donc ce qui me plaira a moi n’est pas forcément ce qui plaira aux autres. ^^

      De plus j’ai peur que si je cite des groupes que j’apprécie (très peu) certains autres s’en trouvent vexés, comme j’ai voulu garder cet article neutre exprès, j’aimerais éviter de froisser des personnes inutilement. Surtout que certains groupes étaient très bien mais juste pas a mon goût. 🙂

      J’espère que tu vas trouver des groupes accueillants !
      Bonne continuation à toi. 😉

  5. Répondre

    omentie

    04/11/2016

    Hello! que ça fait du bien ! merci! Avant FB, j’ai pratiqué les fora. Je les ai tous quittés pour les mêmes raisons que vous évoquez. Arrivée sur fB, je me dis Tiens, les groupes ça a l’air sympa. Bon parfois un peu plus brouillon qu’un forum parce que c’est plus difficile d’y faire des catégories. J’en ai pratiqué pas mal. Je suis une paîenne solitaire en recherche (et c’est pas près de s’arrèter) J’ai appris beaucoup de choses, auprès de gens dont j’admire encore l’érudition et l’ouverture d’esprit. Mais alors, attention , qu’est ce que ça peut être nerveux un païen. Et prétentieux. Et égocentrique. Et intolérant. Donc, exit les groupes de combats de coqs. Actuellement j’en ai gardé deux : News et liens païens dont le nom décrit parfaitement la fonction , très eclectique et menée d’une main douce mais impitoyable par une administratice à qui je tire mon chapeau; Et un ou deux groupes concernant les résurgences de traditions méditerranéennes parce que je m’y retrouve. J’y vais surtout pour ma culture. Je ne participe pas aux rassemblements. Je suis une solitaire , voilà. Bon, ça se frite aussi des fois parce que c’est une association et qu’il y a toujours , à un moment donné des titillements de pouvoir au niveau des admins. Mais je laisse glisser. Et pour conclure je dirais qu’i n’y a pas que ce genre de groupes qui développent ce phénomène. J’ai dernièrement quitté un groupe d’identifications de plantes! oui! on pourrait se dire : c’est cool la botanique , les fleurs, les conseils de culture tout ça! Grands Dieux! je crois que je n’ai jamais vu un groupe aussi violent !Insupportable.. Enfin voilà c’était mon petit témoignage. Des fois, c’est bien d’être une solitaire . Je vous souhaite courage et patience !

    • Répondre

      Gwëndoline

      04/11/2016

      Héhé, heureuse que l’article vous ai plu ! 🙂

      L’idée des groupes est effectivement super sympa, et ça pourrait être beaucoup plus agréable d’y naviguer. ^^ Ce sont les personnes le soucis en général.

      En tant que solitaire (dans mes pratiques en tout cas) je comprends totalement votre point de vue. C’est bien de pouvoir partager et avoir des idées/connaissances/débats extérieurs mais ça devient très fatiguant quand c’est fait dans une mauvaise ambiance et qu’on doit se justifier. :/

      Oups pour le groupe de botanique… comme quoi ! L’intolérance et les soucis d’égo sont partout !

      L’important c’est que vous ayez trouvé de groupes qui vous plaisent, j’en connais un d’ailleurs. 😉
      Bon courage à vous aussi, et bonne continuation ! 🙂

LEAVE A COMMENT

Blocage des indésirables par WP-SpamShield

RELATED POSTS