Loptr

Lecture printanière : Beltane, rituels, recettes et histoire du 1er mai de Mélanie Marquis

02/05/2017 2 Comments
 Des lectures, yeaaaaaaay !  Une lecture païenne même pour cet article. 😉

Je ne suis pas le genre a fêter les Sabbats, j’en avais déjà parlé dans une (ou plusieurs ?) vidéos, a part Samhain et Noël. La roue de l’année, c’est cool et tout, mais ça ne m’a jamais plus parlé que ça, surtout que je ne suis pas du tout les traditions celtes et qu’elle en est quand même beaucoup inspirée.

Mais il y a une fête qui m’a toujours un peu intriguée, c’est Beltane. Puisque j’avais entendu que c’était souvent considéré comme un « miroir » de Samhain, et donc que le monde des esprits est plus proche de nous a cette date, et il n’en faut pas plus pour que ça m’intrigue.

Et, sympathique coïncidence, les éditions Danaé ont sorti la traduction d’un livre de Melanie Marquis, Beltane, Rituels, recettes et histoires du 1er Mai. Donc quand j’ai reçu un petit message pour me proposer un service presse pour que je puisse « chroniquer » un de leur nouveau livre, j’ai dit oui, j’ai reçu celui-là & j’étais bien contente de pouvoir en savoir plus sur ce Sabbat !

Pour ceux qui se poseraient la question, ça ne m’empêche pas de dire sincèrement ce que je pense du livre hein. C’est un mythe les pots-de-vin qui vont avec les services presse ! Je suis toujours perplexe quand je vois que certain.e.s y croient encore… (Ou alors si ça se fait j’attends encore les billets de soudoiement, je prends aussi les chèques et la carte bleue. Alliance Magique si vous me lisez. <3)

Pour la review écrite, on va commencer par le commencement.

Présentation basique du bouquin

Que nous dit le site de la maison d’édition sur Beltane :

Beltane ou Beltaine – aussi connue sous le nom du 1er Mai – est la troisième grande fête celtique de l’année. Elle célèbre historiquement les relations amoureuses (rencontres et renouvellements de vœux d’union), la fertilité et la croissance, dans une dynamique solaire.
Marquant le début de la saison estivale, Beltane est le moment idéal pour mettre ses plans en action, issus des graines plantées durant l’hiver.
Cet ouvrage vous guidera au travers de l’histoire passée et moderne des célébrations de Beltane et vous fera découvrir comment réaliser des rituels et travaux magiques pour la protection, le travail, l’abondance et bien plus encore.

Jusque là, tout va bien, c’est exactement à ça que je m’attends avec un titre pareil.

Le livre fait partie d’une collection sur les Sabbats, appelée « Célébrations païennes », si j’ai bien compris les autres livres sortiront tout le long de l’année, un livre par fête, c’est marrant. J’avais déjà repéré tout ces bouquins en anglais mais ça me fait plaisir de voir que des livres du genre commencent a arriver chez nous, parce que franchement il était plus que temps.

L’Auteure

J’ai voulu vous mettre le lien vers son site web qui est noté dans le livre mais je ne le trouve pas sur internet, alors tant pis ! A défaut du site il y a une présentation sur Llewellyn, puisque c’est son éditeur anglophone apparemment.

Un sommaire ?

Oui, il y en a un  :

  • Introduction a la collection … 9
  • Chapitre 1 : Les anciennes voies … 19
  • Chapitre 2 : Les nouvelles voies … 39
  • Chapitre 3 : Charmes et divination … 61
  • Chapitre 4 : Recettes et artisanat … 79
  • Chapitre 5 : Prières et invocations … 107
  • Chapitre 6 : Célébrations Rituelles … 121
  • Correspondances pour Beltane … 141
  • Bibliographie … 151
  • Notes de fin … 155

Et tout ça tient dans 160 pages. Un petit bouquin qui se transporte facilement dans un sac a main, et pour les aventuriers qui trainent leurs livres partout c’est toujours un bon point. Il y a même des illustrations au début des chapitres et quelques unes pour illustrer quelques outils de Beltane, c’est toujours agréable selon moi parce que ça habille vraiment plus un livre et puis elles sont toutes douces.

Un aperçu des illustrations de début de chapitres, en noir et gris.

Et sinon, il est bien ?

Le premier chapitre « les anciennes voies » était vraiment intéressant, puisque pour ma part je n’y connais rien du tout et que j’ai aimé avoir un peu accès aux racines de cette fête, mais j’aurais bien aimé que le chapitre soit présenté de façon un peu plus découpée. Ne bougez pas je m’explique :

Le chapitre suivant, « les nouvelles voies » est divisé en plusieurs petites sous parties, comme « Les Néo-païens », « Les reconstitutionnistes celtes », etc, alors que celui sur les anciennes pratiques est juste une longue liste de choses qui se faisaient a l’époque. Alors oui, il y a bien les indications de temps et de lieu, mais c’est un peu rébarbatif de se retrouver face a une montagne de texte, alors que les classer un peu par époque ou par lieu aurait fait gagner en clarté.

Bon, ça ne m’a pas empêché de tout lire, donc ça reste mineur, mais c’est le genre de trucs que je trouve important de mentionner… parfois j’ai des tendances psychorigides au niveau de la mise en page des bouquins. Heureusement que c’est totalement arrangé au chapitre suivant !

Ces deux chapitres sont bien, surtout pour ceux qui débutent je pense, puisque ça permet d’avoir une vue d’ensemble de tout ce qui se fait et se faisait pour ces fêtes. J’aime aussi le fait que ce soit assez ouvert au niveau des pratiques, on y parle pas que de Wicca ou de Celtisme mais aussi de néo-paganisme « moderne » ou de traditions nordiques.

« charmes et divinations »

Les charmes sont plutôt accessibles, et ça c’est cool ! Parce que les trucs avec 40 bougies et des tonnes de plantes trouvables partout sauf en Europe ce n’est vraiment plus possible. Ceux-là semblent assez convaincants, je n’en ai pas testés puisque j’écris et créé tous mes charmes et rituels moi-même, mais ils me donnent presque envie de tenter le coup pour voir.

La partie charme est vraiment faisable à n’importe quel niveau, même pour le/la débutant.e total.e et j’ai apprécié le fait que l’auteure donne sa méthode pour enchanter les créations, d’un point de vue interne. C’est pratique pour ceux qui ont du mal à comprendre ce qu’implique d’enchanter quelque chose, et dans quel état d’esprit se mettre. Et c’est la même chose pour toutes les autres créations à faire soi-même du livre !

Les recettes !

Ma partie préférée !

Il y a de tout, et même pour les végétariens/liens et ça c’est cool. Parce qu’au début quand j’ai vu « barbecue de Beltane » j’étais peu confiante, mais tout va bien ! En plus il y a aussi des recettes basiques comme celle de la limonade, histoire que vous puissiez aussi enchanter votre nourriture si vous êtres totalement nul.le.s en cuisine.

C’est suivi par des choses a fabriquer soi-même, comme un mat de Mai par exemple. Là encore je pourrais dire la même chose qu’au dessus : c’est accessible, efficace, expliqué pour que tout le monde puisse s’y mettre et faire ses créations… L’auteure a bien pris en compte le fait qu’on ne soit pas tous équipé d’un jardin et a prévu des choses simples a garder dans un appartement et même parfois quelques astuces pour remplacer des matériaux qu’on pourrait ne pas trouver en ville.

 Là encore, pas vraiment de point négatifs !  

Les prières et invocations

Hmmmmm…

Alors là, je suis un peu moins convaincue. Pas que cette partie soit fondamentalement mauvaise, mais j’ai des soucis avec la manière dont sont rédigées les prières par exemple, et pour moi l’invocation n’est pas le fait de demander a une entité quelconque de venir dans son corps.

Je ne suis pas la reine du lexique magique, donc c’est sujet a débat mais dans mes souvenirs « invoquer » n’implique pas une possession quelconque par une entité. On peut totalement se faire posséder par une entité ou divinité si c’est ce que l’on cherche et si on est prêt a tenter, chacun fait ce qu’il veut, je m’en fiche, mais pourquoi mettre ça dans un livre aussi « grand public » ? Je ne dis pas qu’il faut des initiations a tour de bras ou quoi pour bosser avec des entités ou divinités, mais je reste perplexe devant cette partie, est-ce que des choses plus simples et moins ambigües ou «  »risquées » », même si le risque est relatif.

Deuxième bémol personnel, pourquoi, c’est une vraie question hein, pourquoi quand je lis ça :

Pan ! Cernunnos ! Homme Vert ! Entre en Moi !

[…] je me dis que cette invocation est une très mauvaise idée ?

Quand on me parle dans un  livre d’un Sabbat de fertilité, avec des symboles phalliques et tout, donc d’un Sabbat qui célèbre, entre autre bien entendu, la sexualité… c’est assez logique d’avoir des invocations de divinités liées au sexe. Ok. Mais j’ai beaucoup de mal a croire que dire a Pan d’entrer en quelqu’un est une bonne idée.

C’est peut être seulement moi, mais autant les charmes m’ont donné envie de tester des choses que je n’ai pas écrites, autant là jamais je ne l’utilise. La magie sexuelle et tout, ça a son charme mais là ce sera sans moi. En plus ces divinités là c’est pas trop mon genre.

Surtout qu’ensuite, genre la phrase d’après, on peut retrouver ça :

Je vide mon être pour toi, seigneur.

Je me prépare à t’accueillir, seigneur.

Chevauche moi, Homme Vert, Chevauche moi, […]

Ou encore dans l’invocation suivante :

Emplis moi de ta lumière, Belenos !

Belenos, attise moi !

Viens en mon corps.

[…]

Belenos, attise-moi et entre en moi !

Au début je me suis dit que c’était moi qui avait l’esprit mal tourné, ça arrive. Mais au bout d’un moment je pense vraiment que l’auteure et moi, nous ne sommes pas compatibles en terme d’invocations. Je suis persuadée qu’il y a moyen qu’un des dieux cités prenne ça pour des avances ou un truc du genre. Et si jamais c’est le but premier du truc, je pense que ça aurait été plus logique de prévenir les gens avant, j’ai eu la « chance » de me planter en beauté dans des paroles de rituels une fois et du coup de savoir a quel point c’est la galère, mais ça ne doit pas être le cas de chaque personne qui va lire ce livre.

Si en lisant le livre vous vous rendez compte que vous ne voyez pas pourquoi, que c’est juste symbolique et que ça ne vous pose pas de soucis, grand bien vous fasse… mais moi ça m’en pose un. 😉

A part ça, les prières me plaisent déjà plus, même si on a pas du tout la même manière de s’y prendre Mélanie Marquis et moi. Je les trouve plus… comment dire… réfléchies au niveau du vocabulaire employé et des tournures de phrases a double sens.

La suite : Rituels

Pour les rituels, mon avis redevient celui du reste de l’ouvrage : c’est bien fait, bien expliqué, clair, pas ennuyeux et compliqué a mettre en place… un autre bon point.

J’ai apprécié le fait qu’il y ait autant de quoi faire en groupe que seul, ça chaque du 100% solitaire de beaucoup de trucs païens.

Ensuite il y a les classiques correspondances, mais je ne les lis jamais. Puis une petite bibliographie.

Le bilan ! Le bilan !

Bilan plutôt bon, franchement. Le livre est, pour le répéter encore et encore : accessible à tous, clair, assez complet pour qu’on comprenne bien de quoi on parle. Je l’ai lu rapidement, ce n’est pas le gros pavé qui nécessite que vous soyez un vrai amateur de ce sabbat pour le lire, au contraire.

C’est exactement ce que je cherchais quand j’ai commencé a vouloir me procurer ce livre, quelque chose de simple, concis, qui inclut plusieurs traditions et pas seulement la Wicca mais avec les informations qu’il faut & surtout avec des choses à faire de ses mains. Et là du coup j’ai plein d’idées pour fêter ce Sabbat la prochaine fois ! (Bon, je vais avouer maintenant, j’ai surtout l’intention de faire les recettes… on ne se refait pas !)

 

Je le conseillerais :

  • Aux personnes comme moi qui ne s’intéressaient pas a ce sabbat mais qui veulent s’y mettre
  • Aux débutants de tout bords qui veulent s’engager dans une pratique païenne
  • A ceux qui fêtent déjà ce Sabbat et qui l’aiment
  • A ceux du dessus, et qui en plus voudraient de nouvelles idées pour le fêter et des petits DIY

Malgré mes deux bémols principaux : la mise en page au début et ces fichues invocations et prières, je suis plutôt contente d’avoir un truc aussi rafraichissant dans ma bibliothèque, et j’en garde une bonne impression de lecture.

Il suffit juste que je ne mette plus le nez dans les dites invocations et tout ira bien entre moi et ce livre. Pour comparaison, chez Llewellyn j’ai acheté il y a un moment déjà Halloween de Silver Ravenwolf et il m’avait laissée une mauvaise impression générale, un côté un peu « mais en vrai pourquoi j’ai acheté ça, c’est un peu bien et beaucoup bof », ce qui n’a pas été le cas avec ce livre. Même si je n’ai pas tout aimé, Mélanie Marquis a un style d’écriture assez fluide et plus direct. Moins de blabla et plus de choses vraiment faisables. A livre équivalent, puisque tout les deux sur un Sabbat, j’ai préféré cette dernière lecture.

Si le bouquin vous intéresse il est trouvable sur :

Le logo des éditions Danaé, l’image ne m’appartient pas, bien évidemment.

Le site des éditions Danaé, chez votre libraire favori, sur Amazon* et toutes les plateformes du genre…Etc.


Vous l’avez lu ? Vous voulez le lire ? Dites-moi tout !

* comme prévu, un astérisque = un lien affilié mis là ou j’aurais de toute façon mis un lien Amazon.

Enregistrer

Loptr

Gwën/Loptr, 19 ans, j’aime écrire pour écrire et tout ce qui est magique !
Mes passions premières étant le tarot et l’occulte, j’aime aussi partager avec vous mes idées sur le paganisme, la divination en général et sur mes lectures.

2 Comments

  1. Répondre

    Angellyca Hoffmann

    19/06/2017

    Coucou 🙂

    Je ne laisse jamais de commentaires nulle part, j’aime être discrète. Mais là, je ne me retiens pas. J’ai tellement adoré ton article, tout comme celui sur Litha (normalement, je reçois ces deux livres demain). Tu es objective, sincère, il y a de la fraicheur dans tes mots, et ça vraiment, j’apprécie. C’est bien la première fois que j’apprécie autant une review. 🙂

    • Répondre

      Gwëndoline

      20/06/2017

      Oh, merci ! ^^
      Ça me fait super plaisir. :3

LEAVE A COMMENT

Blocage des indésirables par WP-SpamShield

RELATED POSTS